lundi 26 septembre 2016

Dix escales ornithologiques à découvrir dans notre région!

Voici un survol de dix "escales ornithologiques" à découvrir dans notre région, ce sont des sites rapides à explorer où vous aurez peut-être la chance de faire de belles observations...

Comté de Roussillon


Parc de conservation du marais


Héron vert au Parc de conservation du marais
(c) Alain Bessette
Au centre de la ville de La Prairie se trouve un secret bien gardé: le Parc de l'Arrondissement, renommé en 2016 le Parc de conservation du marais. Son marais, sa forêt ainsi qu'un champ ouvert offrent une bonne variété d'écosystèmes, si bien que plus de 125 espèces d'oiseaux y ont été observées depuis seulement 2013.

Pour vous y rendre, empruntez la rue Picasso et roulez jusqu'à un petit stationnement donnant sur un terrain de jeux. Marchez passé les jeux puis continuez sur votre droite sur le sentier qui vient à traverser le marais. Continuez sur le sentier pour entrer dans la forêt. Après environ 1 km, vous pourrez emprunter un sentier sur votre gauche qui vous amènera dans un champ ouvert sous une ligne hydroélectrique et ensuite de retour au terrain de jeux.

Parc de la Commune


Ibis Falcinelle au Parc de la Commune
(c) Lucien Lemay
Le Parc de la Commune bénéficie sûrement de son emplacement face à l'Île Saint-Bernard longeant la rivière Châteauguay, car déjà 100 espèces y ont été observées depuis seulement 2014.

En 2015, un Ibis falcinelle y a été observé quelques jours au grand plaisir de nombreux ornithologues qui se sont déplacés de loin pour l'admirer et le photographier.

Le meilleur endroit pour vous stationner près de ce parc linéaire est sur le chemin Vinet, juste avant le pont menant à l'Île Saint-Bernard. Un stationnement existe aussi à l'autre extrémité de ce parc, accessible par le boulevard D'Youville.

Station d'épuration de Mercier


Phalarope à bec étroit à la Station d'épuration de Mercier
(c) Lucien Lemay
Plus de 110 espèces ont été observées dans les étangs de ce site ainsi que dans la végétation avoisinante, dont notamment le Phalarope à bec étroit à plusieurs reprises.

Pour vous y rendre, empruntez la route 138 jusqu'à l'édifice des travaux publics de la ville de Mercier (numéro civique 485). Ensuite, les ornithologues y étant tolérés jusqu'à nouvel ordre, vous pourrez en toute quiétude emprunter le chemin privé en gravelle à gauche du bâtiment et ce, malgré les affiches vous interdisant l'accès.

Roulez 1.5 km et stationnez-vous le long des étangs. Lorsque vous aurez terminé, vous pourrez rebrousser chemin ou encore continuer tout droit pour rejoindre le Boulevard Salaberry Est longeant la rivière Châteauguay.

Parc Francis-Xavier-Fontaine à Ste-Catherine


Solitaire de Townsend au Parc Francis-Xavier-Fontaine
(c) Denis Sirois
Situé tout près du Récré-O-Parc à Ville Sainte-Catherine, le Parc Francis-Xavier-Fontaine a déjà accueilli plus de 90 espèces, dont notamment un Solitaire de Townsend en 2014.

Pour vous y rendre en provenance du Récré-O-Parc, empruntez le boulevard Marie-Victorin pour aller stationner votre véhicule dans le stationnement en gravelle sur la rue Centrale juste après l'intersection de la rue de l'Union.

Ensuite après avoir traversé le terrain de soccer, vous verrez des sentiers à travers les arbustes menant à un chemin de service d'où vous pourrez observer les oiseaux sur la Voie Maritime. Ne manquez pas aussi de bien examiner les arbres fruitiers autour du terrain de soccer.

Parc Martineau


Arlequin plongeur au Parc Martineau
(c) Dominic Gendron
Une quarantaine d'espèces ont été observées dans ce petit parc en bordure de la rivière Châteauguay. Peu fréquenté jusqu'alors, ce site a été mis sur la carte en novembre 2014 lorsqu'un jeune Arlequin plongeur y a séjourné pendant 3 semaines, entraînant la visite de nombreux ornithologues venus l'admirer.

Pour vous y rendre, stationnez votre véhicule sur le bord de la route avant le 143 Salaberry Sud, ensuite empruntez le sentier de gravelle qui vous amènera sur le bord de la rivière.

Gué de Mercier


Grande Aigrette au Gué de Mercier
(c) Alain Bessette
Situé sur la rivière Châteauguay, le Gué de Mercier est un endroit de prédilection pour les oiseaux aquatiques, 40 espèces y ont été observées. Malheureusement ce gué a été perturbé par la construction de l'autoroute 30 qui enjambe maintenant la rivière Châteauguay à cet endroit précis.

Mais ce site continue d'être fréquenté à l'année par les oiseaux qui viennent y pêcher ou se reposer, spécialement en période de migration automnale car son seuil émergé permet une halte aux oiseaux migrateurs.

Pour vous y rendre, empruntez le boulevard Salaberry Est et stationnez-vous directement sous le pont de l'autoroute 30 dans la gravelle près de la rivière.

Parc Valérie-Fournel


Bihoreau gris au Parc Valérie-Fournel
(c) Dominic Gendron
Un autre site à visiter en bordure de la rivière Châteauguay est le Parc Valérie-Fournel. Plus d'une trentaine d'espèces d'oiseaux peuvent être observées à partir de ce petit parc. C'est surtout un excellent endroit pour voir de près des Bihoreaux gris et des canards, tout en étant bercé par le son agréable des rapides.

Pour vous y rendre, empruntez le boulevard Salaberry Sud et stationnez-vous sur le croissant du Barrage.

 

Comté de Beauharnois-Salaberry


Barrage de Beauharnois


Moqueur Polyglotte au Barrage de Beauharnois
(c) Lucien Lemay
Chaque année des milliers de Goélands à bec cerclé nichent tout près du Barrage de Beauharnois et ils ne sont jamais seuls.

En effet, plus de 165 espèces d'oiseaux y ont été observées aux alentours, incluant récemment la Mouette de Sabine, le Moqueur polyglotte et le Goéland brun.

Pour vous y stationner, vous avez deux choix: le long de la route à coté du parc se trouvant au nord de l'intersection de la 132 et de la 236; ou le meilleur endroit, soit sur le terrain au nord-ouest du barrage, accessible par une route asphaltée sur la droite juste avant le tunnel en direction ouest sur la 132.

Parc-Nature à Maple Grove


Pic maculé au Parc-Nature à Maple Grove
(c) Alain Bessette
Le Parc-Nature à Maple Grove offre une excellente vue sur une petite baie du fleuve Saint-Laurent surnommée simplement "L'Anse", d'autant plus que vous y bénéficierez d'un beau belvédère pour faire vos observations.

Malgré sa petite taille, déjà plus de 90 espèces ont été observées à ce parc depuis seulement 2014, le printemps étant la meilleure saison pour le visiter.

Pour vous y rendre, empruntez d'abord la route 132 puis la rue de la Couturière jusqu'au bout, vous y trouverez un grand stationnement.

Halte des Iroquois


Cygne siffleur à la Halte des Iroquois
(c) Lucien Lemay
Ce site offre un excellent point de vue sur le Barrage de la Pointe-du-Buisson sur le fleuve Saint-Laurent, où se réunissent beaucoup d'oiseaux en période de migration. Plus de 30 espèces y ont été observées, surtout des canards, des oies et des laridés.

Pour vous y rendre, empruntez le boulevard Hébert et stationnez-vous sur la partie non-résidentielle de l'avenue Pilon.

Une fois votre visite terminée, vous pourrez ensuite explorer le Parc régional des Îles-de-Saint-Timothée se trouvant seulement à 6 km à l'ouest, où déjà plus de 60 espèces ont été observées depuis seulement 2015.

Alain Bessette
Merci à Dominic Gendron, Monique Groulx, Lucien Lemay et Denis Sirois pour leurs contributions

Aucun commentaire:

Publier un commentaire